fbpx
paradis intérieur, méditation, paysage ressource, voyage

Mon petit paradis est intérieur… Mon paysage ressource

Confinement, acte 2.

Le rideau se lève sur un nouveau « jour sans fin ».

Isolement ? Joie de l’introspection retrouvée.

Assigné(e)s à résidence ? L’occasion de ré-inventer l’art d’explorer ses espaces intérieurs.

Pour cette première nuit de confinement, la pleine lune bleue s’élève par-dessus les frondaisons des pins de la colline, et m’envoie cette lumière hypnotique qui me rappelle l’intensité de la flamme d’une bougie qui brille dans la pénombre d’une chambre.

lune bleue
Hypnotique lune bleue de Halloween,
en cette première nuit de confinement…

Le temps suspend son cours.

Je m’immerge dans la grâce discrète de ce rayonnement tout en rondeur, pour m’extraire de la turbulence de mes pensées, qui trouve tant de lits de ruisseaux où s’écouler en continu à travers mon esprit.

Dans cet espace ménagé dans mes profondeurs, la difficulté n’a pas de sens. Les peurs n’ont pas leur place. Le passé n’existe plus, le futur n’existe pas encore, tout est suspendu à mon propre acte de création. Seul l’instant présent brille au cœur de cet espace, comme un diamant brut, dans son évidence qui n’appelle aucun mot. Je goûte au vide et au silence retrouvé, dans cette méditation immobile où l’écoulement du temps perd sa consistance au profit du rythme interne de ma respiration dont je suis la spectatrice.

Inspiration. Je pose ma décision en pleine conscience. Ce moment m’appartient, quel que soit le déchaînement des turpitudes du monde extérieur.

Expiration. Ancrage à la Terre.

Je visualise le faisceau de radicules invisibles germant de mes plantes de pieds, devenant racines et plongeant profondément dans le sol. Entre moi et les couches profondes de terre et de rochers, il y a un réseau intelligent et stabilisateur, puissante source d’inspiration, qui forme des fondements aussi gracieux qu’une robe à corolle uniquement constituée de ces fibres naturelles et vivantes. Ma robe de racines me suit partout, faisant de la Terre un havre universel de sécurité intérieure. Je suis reliée à la Terre.

Inspiration. Connexion à l’Ether.

Je visualise une étincelle d’énergie naissant dans mon ventre, que je nourris de la beauté de mon intention. Je porte mon attention sur cette étincelle qui maintenant crépite de joie et répand l’énergie vitale dans tout mon corps. Je la fais lentement remonter entre les poumons, traverser le plexus solaire, atteindre le cœur pour y grandir encore, nourrie par la bienveillance et l’ouverture. Puis je continue le mouvement ascensionnel, et l’étincelle devenue boule de feu atteint mon cerveau pour y répandre clarté et soulagement du mental. Je laisse s’échapper cette précieuse partie de moi par le haut, elle poursuit spontanément son ascension en direction des étoiles et du cosmos où se trouvent des résonnances inconnues qui l’appellent à de grandes œuvres. Je suis reliée au Cosmos.

La tête dans les étoiles, les pieds à plat sur le sol, je savoure la félicité de cet instant d’alignement sacré, lorsque le mental n’a plus rien à dire, lorsque les vagues d’émotions se retirent. Je suis tout simplement, dans ma propre vérité de l’instant. Je participe à cet équilibre unique des éléments qui me définit comme une identité organique, et qui peut se constituer en moi de manière intuitive et fluide, à chaque fois que je le souhaite.

Je suis créatrice de ma réalité, ici et maintenant.

C’est dans cet espace de création intime et sacré que je l’aperçois, sans l’avoir demandée.

forêt tropicale, paysage ressource
Ultime destination, ou nouveau départ pour un de ces voyages inattendus…

Mon ultime destination.

Mon havre de paix, dont moi seule connais l’unique chemin d’accès.

Celui où je largue les amarres, où je dépose les protections de l’ego, où je me dépose en toute légèreté pour m’accorder ce moment infini de ressourcement profond, à l’abri du monde.

Ici, personne ne viendra troubler la quiétude des lieux. Ici, un Gardien des lieux habite en permanence, présence élusive et diffuse, veillant à l’équilibre et prenant soin de cet espace sacré.

Mais le rencontrer se mérite, et je sais au fond de moi qu’il apparaîtra lorsque j’en aurai besoin, avant même que je n’invoque son nom que je ne connais pas encore.

J’avance sur ce chemin de terre jonché de feuilles brillantes de la dernière pluie. Mes plantes de pieds sont comme des mains de pianistes, hypersensibles, réceptives à l’accueil souple de cette terre chargée d’humus et de nutriments qui nourrissent mon imaginaire rien qu’à leur contact. De part et d’autre du chemin, une forêt tropicale humide dont j’aperçois la foule de troncs de toutes les sortes, et loin là haut, protectrice et dépositaire des ruissellements orageux, la canopée nourricière.

forêt tropicale, paysage ressource, canopée
Pour moi qui connais ces lieux comme si j’y étais déjà venue, il m’est facile de trouver mon chemin dans le labyrinthe végétal de mes songes…

Tout un petit peuple d’insectes et d’oiseaux vit ici, chante, grésille, crisse, chouine, siffle, vibre dans une harmonie à 40 sonorités complémentaires. Mon regard parcourt avec délices ce foisonnement de vie sous chlorophylle et parfois, s’attarde sur la finesse des écorces d’un tronc où parfois apparaît un habitant des lieux, insecte ou oiseau… Sur le sol tacheté de jeux de lumières, quelques papillons aux larges ailes, monarques, citrons ou morpho bleus, viennent danser un ballet merveilleux que je reçois comme un fabuleux cadeau de la nature.

C’est leur façon de me souhaiter la bienvenue dans leur robe de lumière, trait d’union léger entre terre et air.

papillon forêt tropicale paysage ressource
Grâce et légèreté du papillon, au cœur de la forêt de mes songes.

Je continue d’avancer sur ce chemin forestier bien tracé, où par endroit affleurent des réseaux de racines, entre feuilles brillantes et fleurs blanches aux pétales presque fanés. Une odeur puissante émane de cette terre si riche : épicée, florale, musquée, les notes de ce parfum se superposent en un accord sans appel qui imprime son pouvoir évocateur au plus profond de moi, comme un ancrage.

J’atteins l’orée du bois et j’entre en plein dans la lumière des tropiques, en ce début de matinée, lorsque les oiseaux chantent encore. Le soleil est ardent, mais ma peau de fille du Feu, blanche au point d’en être presque argentée, reçoit ce feu et renvoie par réfraction dans l’atmosphère une partie de ce trop-plein d’énergie que l’intérieur du corps ne peut accepter. Quelques cumulus d’un blanc de lait se poursuivent joyeusement dans le ciel et viennent parfois obscurcir le feu sacré de ce soleil impitoyable, apportant comme un temps de répit avant le retour de la pleine lumière. Je baigne dans une atmosphère chaude, humide, brassée par un courant d’air bienfaisant et purificateur. Mes plantes de pied foulent un sable brûlant d’une grande finesse, mélange de silice d’un blanc absolu, de fragments de corail multicolore maintes fois fractionnés sous l’action des marées et du vent, et de micro-particules de coquillages nacrés. A quelques mètres devant moi, les frémissements d’une eau translucide viennent s’étirer à petites amplitudes sur la grève. A l’horizon, une fine ligne distingue la limite entre le lagon aux eaux cristallines et la haute mer dont les grandes profondeurs hébergent des habitants d’une tout autre taille.

Je suis l’esprit de la lisière, elfique et tempéré, dans un monde tropical dont je ne suis pas native, mais qui m’a accueillie, avec ma différence et ma richesse. J’ai été intégrée dans cet univers, telle une amie de famille à qui l’on n’hésite plus à confier ses secrets, ses espoirs et ses trésors de guérison. Je suis partout chez moi, ma maison est la forêt, je suis citoyenne de mon monde intérieur et j’ai un passeport diplomatique pour résider dans toutes les forêts de ce monde aux connexions multiples.

paysage ressource plage
La magie de la symbiose entre les eaux calmes du lagon
et la forêt qui se jette presque dans la mer…

Je m’assois sur ce sable précieux comme un bijou. Au-dessus de la ligne d’horizon, des reflets éthériques dansent sur ce théâtre en une seule dimension, tels des djinns imaginaires. En fixant ces silhouettes, l’image se précise. Les djinns deviennent des feux follets qui dansent un message kinesthésique à mon attention, telles des abeilles indiquant la direction d’un champ de fleurs à butiner. Les djinns sont porteurs de messages de l’intuition, que je ne suis pas encore tout à fait prête à recevoir. Je ferme les yeux…

Quand je reviens à moi, j’ai peine à reconnaître ce que mes yeux me montrent.

La douce lumière du matin filtre à travers les rideaux-voiles, et je me reconnecte sur le tissu alcantara taupe de ce canapé qui a tant de fois recueilli mon corps épuisé dans sa texture moelleuse et réconfortante. Une tasse de chaï maison fume encore sur la table basse, à portée de main. Je parie qu’il fait bien froid dehors, ce matin.

Quel magnifique cadeau je me suis offerte à travers ce voyage intérieur méditatif !

Je garde encore dans tout mon corps pour quelques instants, l’extraordinaire sensation de rondeur de mon paysage ressource intérieur, cette douceur bienfaisante et ces langueurs tropicales qui me font tant de bien quand d’ordinaire, dans ma vie de globe-trotteuse, j’arrive à destination après des heures voire des jours de voyage… Je prolonge la magie de ce sas émotionnel quelques précieuses secondes, avant de revenir pleinement en conscience dans ma réalité présente.

« Merci ! » Je dépose mon intention de gratitude dans cette gorgée encore bien chaude de chaï subtilement épicé, qui marque le retour à l’instant présent, et d’une certaine façon, la continuité de mon cheminement intérieur dans le concret de la matière.

Mon petit paradis est intérieur…

forêt tropicale paysage ressource paradis intérieur
Elsa Brin d’Azur
Elsa Brin d'Azur, créatrice de voyages, consultante et rédactrice free-lanc

Elsa Brin d’Azur, c’est l’histoire de ma 2ème vie. Je suis (re)née le 11 octobre 2019, au départ d’un voyage solo initiatique de 3 mois, à travers l’Asie et l’Océanie. J’y ai appris comment cultiver la chance et créer des passerelles entre les mondes par l’exploration et les rencontres inspirantes. Aujourd’hui, en tant que créatrice de voyages sur-mesure, accompagnante au changement de vie et rédactrice web, je mets ma vision et mon expérience de 15 ans de voyages hors sentiers battus sur les 5 continents au service de l’accompagnement des voyageurs indépendants en quête de destinations authentiques.

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *