fbpx

Vanuatu,
l’archipel magique des volcans dieux

Bienvenue dans une contrée magique, fascinante, sauvage, où la toute puissance des éléments naturels, volcans, cyclones, séismes, infuse sa spiritualité et régit le mode de vie des habitants… Les réalités de l’archipel d’aujourd’hui sont toujours le reflet de cette histoire marquée par la mosaïque de la diversité territoriale. Chaque île a gardé intacte sa propre identité, où s’entremêlent le rationnel imposé par l’influence européenne, et le monde de l’invisible hérité de la Kastom, puissante gardienne des traditions locales et des sociétés coutumières.

Highlights

  • L’exploration au plus près des volcans actifs (Yasur, Benbow, Garrett)
  • Une nature exceptionnelle composée de jungle, de plages volcaniques et de sable blanc, de trous bleus, de cascades ou de banyans géants
  • Une vie locale intense marquée par l’omniprésence de la Kastom, les villages restés intacts, l’art traditionnel (chants, danses, rituels magiques, travail de vannerie), les marchés ou les transports locaux (avion-taxi, routes de l’impossible)
  • Une expérience d’accueil unique influencée par la Kastom et le mysticisme
  • Une fusion de religions unique et taboue entre le christianisme et l’animisme

En savoir plus : un peu d’histoire

La République du Vanuatu, située au Nord de la Nouvelle-Calédonie, est habitée depuis plus de 1000 ans avant JC par les navigateurs mélanésiens originaires de la zone Papouasie et des îles Salomon, descendants des peuples Austronésiens. Avec ses 110 ethnies indépendantes parlant des dialectes sans intercompréhension, l’archipel des Vanuatu ne s’est constitué en territoire unique que dans l’histoire très récente. Les explorateurs européens (portugais, français, anglais) découvrent les îles entre 1600 et 1780, puis les missionnaires et négociants français et anglais arrivent à partir de 1840, occasionnant des confrontations sanglantes. Après épuisement des ressources de santal, le trafic de main d’œuvre et l’évangélisation deviennent leurs activités principales sur les îles des “Nouvelles Hébrides”. Aucune des deux puissances française ou anglaise n’arrivant à prendre le contrôle de l’archipel, un condominium se forme en 1907, transformant l’archipel en colonie franco-britannique. L’indépendance finit par être accordée à l’archipel en 1980, immédiatement suivie d’une période de troubles politiques sur fond de reprise de guerres d’influences.

carte du Vanuatu

En bref…

Géographie

3 îles principales : Efate, Espiritu Santo et Malekula
83 îles

Superficie terrestre : 12 200 km² soit 53 fois plus petit que la France

Étendue du pays : 800 km du Nord au Sud

Distances depuis la capitale :
Fiji (Suva) : 1000 km à l’Est,
Nouvelle-Zélande (Auckland) : 2200 km au Sud,
Nouméa (Nouvelle-Calédonie) : 540 km au Sud 0uest,
Samoa : 2200 km au Nord Est
Tonga : 1800 km au Sud Est

Décalage horaire : +10h (hiver)/+9h (été)

Politique

République indépendante depuis 1980

Président : Tallis Obed Moses

Capitale : Port Vila (Efate)

Langues parlées : bichelamar – anglais – français
110 dialectes différents

Climat

Équatorial dans les îles du Nord, tropical humide dans les îles Sud

Saison sèche : de mai à octobre (régions Centre et Sud)
Températures moyennes : 27°C

Saison cyclonique : de début novembre à fin avril régions Centre et Sud)
Températures moyennes : 32°C

Population en 2020

Nombre d’habitants : 295 000 hab. soit 227 fois moins que la France

Âge médian : 23 ans

Espérance de vie : 74 ans

Taux migratoire : -1.4/1000

Taux de fécondité : 3,3 enfants par femme

Religion :
93% chrétiens (déclarés) – 4% animistes (en réalité beaucoup plus)

Origines : 94% mélanésiens – 4% européens – 2% chinois / polynésiens